GUILHEM TERRAIL

Contre-ténor

Guilhem Terrail débute comme baryton avec les ensembles Sequenza 9.3 et A Sei Voci, puis découvre sa voix de contre-ténor en 2007.

En 2013, il est soliste dans la Passion selon Saint Jean de Bach à la Chapelle Royale de Versailles, et dans Elias de Mendelssohn au festival de la Chaise-Dieu avec l’ensemble Pygmalion, dirigé par Raphaël Pichon. Il participe à la création de Garras de oro de Juan-Pablo Carreño à l’église Saint-Eustache, ainsi qu’Avenida de los Incas 3518 (rôle de Nico) de Fernando Fiszbein, au théâtre Athénée Louis-Jouvet à Paris et à l’Opéra de Lille avec l’ensemble le Balcon (direction Maxime Pascal). Il chante le rôle-titre de San Giovanni Battista de Stradella au festival de Guimaëc.

En 2014, il crée le rôle du Tambour-major dans l’opéra Chantier Woyzeck d’Aurélien Dumont au Théâtre Jean-Vilar de Vitry-sur-Seine et participe à la production de Dido and Aeneas de Purcell (rôle de la Sorcière), avec l’orchestre du Capriccio Français. Il reprend le rôle d’Aimar dans Thanks to my Eyes d’Oscar Bianchi (Festival Musica, 2012, direction Léo Warynski) et celui d’Henri III dans Massacre de Wolfgang Mitterer (Théâtre du Capitole, 2015, mise en scène Ludovic Lagarde, direction Peter Rundel).

Aurélien Dumont

Flots en fioles en flot (extrait)

‹ 
DÉCEMBRE
 ›

Mentions légales ©2e2m 2014