FRIEDRICH WILHELM MURNAU

Réalisateur allemand (1988-1931)

Après des études de philologie et d’histoire de l’art, Friedrich Wilhelm Murnau se tourne vers le théâtre en tant que comédien avant d’être mobilisé pendant la Première Guerre Mondiale en tant que pilote de chasse. A la fin de la guerre, il créé en 1919 la Murnau-Veidt Filmgesellschaft, une société cinématographique, et réalise plusieurs films en association avec d'autres metteurs en scène, influencés par l'expressionnisme allemand alors en vogue. Il assimile des influences scandinaves et expressionnistes pour forger un style où le réalisme devient poétique et lyrique. En 1921, il adapte le roman de Bram Stoker, Dracula dont il tire Nosferatu, eine Symphonie des Grauens (Nosferatu le vampire). Le film, tourné en décors naturels, rompt avec les règles de l'expressionnisme. C'est un succès mondial. Murnau s'impose comme le maître du cinéma muet et du clair-obscur. Son style se définit par une extrême rigueur formelle qu'il met au service de sa vision pessimiste du monde. En 1924, avec Der Letzte Mann (Le Dernier des hommes), il abandonne la recherche architecturale chère aux expressionnistes pour faire de sa caméra le pivot du film : elle se meut, participe à l'action, devient un personnage à part entière. En 1926, il tourne un dernier film en Allemagne, Faust, puis il est engagé par la Fox et entame une carrière aux Etats-Unis. L'année suivante, il réalise Sunrise (L'Aurore), film métaphysique alliant réalisme et symbolisme, un chef-d’œuvre récompensé par trois Oscars. Il enchaîne avec deux films mineurs, puis s'associe avec Robert Flaherty pour tourner dans les mers du Sud Tabou (1930), poème lyrique sur les amours interdites de deux amants, son dernier film.

Aurélien Dumont

Flots en fioles en flot (extrait)

‹ 
DÉCEMBRE
 ›

Mentions légales ©2e2m 2014