GEORGE BENJAMIN

Compositeur britannique né en 1960

George Benjamin commence sa formation musicale par l’apprentissage du piano avec Peter Gellhorn et Yvonne Loriod ; il étudie ensuite la composition avec Olivier Messiaen. A 17 ans, il intègre le Conservatoire de Paris, puis se perfectionne au King’s College de Cambridge où il a pour professeur Alexander Goehr.

Son œuvre Ringed by the Flat Horizon est jouée dans le cadre des concerts organisés par la BBC alors qu’il n’a que 20 ans. Quelques années plus tard, George Benjamin enregistre ses premières compositions chez Nimbus. L’Ircam lui commande une pièce, Antara, qu’il dirige lors de sa création en 1987. Par la suite, ses œuvres sont interprétées dans toutes les grandes villes musicales européennes, Londres, Berlin, Madrid, Strasbourg…

Par ailleurs, George Benjamin enseigne la composition à l’Ecole Royale de musique de Londres, et dirige divers orchestres parmi lesquels on peut citer le London Sinfonietta, l’orchestre de Lyon, l’ensemble Musique Oblique dont il est co-directeur. Il participe aussi à des festivals, comme le festival Meltdown, le festival de Salzbourg, ou le festival Wet Ink qu’il fonde en 1992, et compose régulièrement pour des institutions. George Benjamin écrit notamment Palimpsests à l’occasion de la tournée de l’Orchestre Symphonique de Londres dirigé par Pierre Boulez dans les années 2000.

Les deux œuvres scéniques de George Benjamin, Into The Little Hill (2006, opéra Bastille) et Written On Skin (2012, festival d’Aix-en-Provence), sont le résultat d’une collaboration fructueuse avec le librettiste Martin Crimp, et ont reçu de nombreux éloges de la part de la critique et du public.

Grand Prix du disque 2013 de l'Académie Charles Cros, catégorie « Musique contemporaine », remis en avant-première à George Benjamin.

Aurélien Dumont

Flots en fioles en flot (extrait)

‹ 
JANVIER
 ›

Mentions légales ©2e2m 2014